Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Heaven And Hell : Radio City Music Hall - Live 2007 (2007 - 2 cd / 1 dvd - parue dans le Koid9 n°64)

(598 mots dans ce texte )  -   lu : 106 Fois     Page Spéciale pour impression

HeavenAndHell_RadioCityHallLive2007.jpg

J’étais en 3ème lorsque sur une compilation de chez Vertigo, titrée "Heavy rock", j’ai découvert Black Sabbath (ainsi que Status Quo, Def Leppard, Rush et Thin Lizzy). Les 2 morceaux proposés, "heaven and hell" et "die young", m’avaient donné envie de découvrir l’album tout entier. C’était Heaven And Hell, et cela fait maintenant 27 ans ! Ronnie James Dio remplaçait alors Ozzy Osbourne au poste de chanteur et relançait la carrière déclinante du Sab. Si j’ai adoré "Heaven and hell", l’album suivant, "Mob rules" (1981), m’a fait beaucoup moins d’effet, malgré deux excellents titres : "the sign of the southern cross" et "falling off the edge of the world", aussi progressifs que leur titre veut bien le laisser entendre. Vinny Appice prenait la place de Bill Ward derrière la batterie. Un disque en public ("Live evil" en 1982) terminait la période Dio, courte mais intense. Black Sabbath allait désormais connaître une longue période d’instabilité qui vit se succéder chanteurs (Ian Gillan, Glenn Hughes, Tony Martin), batteurs (Eric Singer, Cozy Powell, Bobby Rondinelli) et bassistes (Dave Spitz, Neil Murray, Bob Daisley). Toutefois, en 1992, Black Sabbath version Dio se réunit pour un album, le piètre "Deshumanizer", et une tournée qui passât par l’Elysée Montmartre. Un super concert… Il y avait si peu de monde que la salle ouvrit ses portes, laissant entrer badauds et SDF… Si je vous livre mes souvenirs d’ancien combattant, c’est que le présent DVD n’est ni plus ni moins qu’une nouvelle reformation du line-up de "Mob rules" et de "Live evil", c’est à dire Dio, Appice, Butler et Iommi, suite au succès de la compilation "The Dio years", parue l’an passé. Ben pourquoi, ils ne s’appellent pas Black Sabbath ? Ca, c’est la faute à Ozzy qui en revenant dans le groupe en 1997 (la tournée "Reunion") a retrouvé ses droits à 25%, au même titre que Bill Ward. Ozzy et Dio se détestant cordialement, le madman s’est tout simplement opposé à ce que ce line-up tourne sous le nom de Black Sabbath… En fait, on s’en fout un peu car nous voici replongé dans l’univers si particulier de Iommi & co. Seuls les titres de l’époque Dio, et de surcroît les meilleurs, sont interprétés : pas de "paranoid", d’ "iron man" ou de "war pig" au programme !! Tant mieux, diront certains (n’est-ce pas, Marc ?) Le DVD nous propose 15 titres : 6 extraits de "Heaven and hell", 4 de "Mob rules", 3 de "Deshumanizer" et 2 nouveaux titres extraits de "The Dio years". Tout cela pour presque 2 heures de temps. C’est surtout Dio qui fait le show car les autres musiciens sont plutôt statiques (le claviériste, celui du groupe de Dio, n’est même pas sur scène !) : le lutin chantant, dont on ne connaît l’âge exact (il a toujours dit être né en 1949, mais certaines archives portent sa date de naissance à 1942, d’autres à 1939 !!) a une pêche d’enfer et un don de communication avec le public. Le son du DVD et du double CD est superbe avec une grosse présence de la basse. L’image est pas mal, mais ils auraient pu mieux faire, notamment dans le jeu des caméras voire d’insertion d’images, car on s’ennuie un peu à la lecture du DVD. Par contre, nul ennui dans l’écoute des CD. Etonnant, non ? L’inverse d’Asia en fin de compte… Je conseille donc d’acheter le package DVD + double CD aux amateurs de Black Sabbath avec Dio. Rien de révolutionnaire, mais vous connaissez tous l’adage : "c’est dans les vieux pots…".

Cousin Hub




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.047 seconde(s)