Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Jimi Hendrix : Valleys Of Neptune (2010 - cd - parue dans le Koid9 n°74)

(907 mots dans ce texte )  -   lu : 137 Fois     Page Spéciale pour impression

JimiHendrix_ValleysOfNeptune.jpg

Dans les années soixante-dix, une des blagues qu?on se disait entre passionnés de musique était  : "T?as écouté le dernier Hendrix  ?". J?étais loin de me douter que presque 40 ans après sa mort (18 septembre 1970 pour les étourdis) cette blague serait toujours d?actualité  ! Et le pire est que ce serait un CD composé de 12 titres studio "inédits"  ! Voire 14, si on rajoute celui du mini-CD ("Peace in Mississippi") et celui du 45 tours (!?) ("Cat talking to me"). Ben oui, tant qu?à se faire du fric, autant le décliner sous toutes ses formes  ! Aïe, le vilain mot est déjà lâché  : "fric"  !

Déjà, sur les 12 titres qui composent cet album, certains d?entre eux sont connus du grand public. Car "stone free" qui est la première piste du CD était la face B du premier 45t de Jimi ("Hey Joe"). "fire" et "red house" étaient eux aussi déjà présents sur le premier album du "Voodoo child  : Are you experienced". Certes, on les retrouve ici dans d?autres versions (avec notamment plus de basses) mais l?intérêt est malgré tout limité. Ensuite "sunshine of your love" est une reprise instrumentale du tube de Cream. Effectivement, par rapport à la courte version qui était sur le double-CD "BBC sessions" (1?18), elle figure ici en version intégrale (et juste instrumentale) pour une durée de 6?47. "bleeding heart" figurait en plus court sur au moins deux des nombreux albums posthumes (d?où la blague du début) "South saturn delta" (3?15) et "Blues" (3?26). Cette reprise d?Ellmore James est rallongée ici jusqu?à 6?23. "hear my train a comin?" était jusqu?à présent disponible en version live (au moins sur les albums "Blues" ? 12?08 ? "Live at The Fillmore East" ? 9?01 ? et "Live at Woodstock" ? 9?49 ? ou semi-public sur "BBC sessions"). La voici en version studio en plus raccourcie (7?32). "lover man" se trouvait elle aussi en version public sur les albums "Hendrix in the west" et "Live at Woodstock"  ; elle est présente ici en version studio (comme sur l?album "South saturn delta") mais avec un meilleur son et un meilleur riff.

"ships passing through the night" était déjà plus difficile à trouver sur le marché légal. En revanche, sur les bootlegs "Cherokee mist", "In the studio 1967-1970", "Mixdown tapes", il figurait dans des versions plus courtes (rarement plus de 3 minutes). Ici la rallonge passe à 5?52  ! "crying blue rain" est un blues instrumental plus connu sous le titre "gypsy blood" qu?on possédait sur "In the studio 1967-1970" et sur "Hear my music". À noter que les parties de batterie et de basse ont été rajoutées en 1987 (!). "Mr bad luck" est issue des chansons non retenues pour l?album "Axis  : Bold as love", mais figurait sur le pirate "Live & unreleased ? The radio show". Là encore les parties rythmiques ont été enregistrées en 1987 (re  !). La chanson qui donne son titre à l?album "Valleys of neptune" n?est pas vraiment non plus inconnue pour tout collectionneur de l?afro-américain puisque on la trouvait déjà sur "Electric ladyland outtakes", "Astro man", "Cherokee mist", "Hear my music", "In the studio 1967-1970", "Mixdown tapes" et "Everyway to paradise". Cette version ici présente serait la dernière version sur laquelle travaillait Jimi avant sa mort. Est-ce vraiment celle-ci qu?il aurait éditée lui-même  ?

Donc le seul et unique réel inédit est ce "lullaby for the summer", instrumental enregistré en avril 1969 d?une durée de 3?48  ! Il y a au moins 5 guitares en re-re, beaucoup d?effet de stéréo, les accords sont simplissimes, pas vraiment de mélodie à siffler sous la douche, une fin en queue de poisson. Bref indigne du moindre intérêt quelconque  !

Quant au mini-CD, il propose (en plus du titre "valleys of neptune") "peace in Mississippi", déjà présent sur l?officiel "Crash landing" et sur le pirate "Voodoo soup" dans une version plus longue (7?04 au lieu des 5?27 de "Crash landing"). Moui. Était-ce bien utile  ? Surtout pour cet instrumental ressemblant comme deux gouttes d?eau à "lullaby?" pour un résultat sur l?encéphalogramme de mon intérêt aussi plat.

Enfin, le 45 tours (eh oui, comme le CD se casse la figure à la vitesse grand V, on voit réapparaître les bons vieux vinyles en tête de gondole chez nos amis disquaires ? c?est fou, non  ?) propose "cat talking to me" dans strictement la même version qu?on a déjà sur l?officiel "Axis outtakes", sauf qu?il n?y a pas de shunt final et que le riff est répété jusqu?à la cacophonie  !

Bilan  : 14 titres et un seul vrai inédit  ! De qui se moque-t-on  ? Qui achètera ce (ces) disque(s)  ? Celui qui veut connaître Hendrix, le guitariste qui a révolutionné la guitare  ? Mais il y a plein d?autres disques 1.000.000 fois supérieurs à celui-ci  ! Celui qui collectionne tout ce qu?à produit Jimi  ? Mais il a déjà tous ces titres (sauf peut-être 1)  ! L?intérêt de l?opération est-il de sauver l?industrie du disque comme l?ont fait les Beatles et Michael Jackson l?année dernière  ? Eh bien faudra trouver mieux que ça et ce n?est pas la ressortie des trois disques sortis du temps du vivant d?Hendrix en CD augmentés de DVD sur lesquels ceux qui l?ont connu parlent de lui qui va sauver l?affaire  !

Gimi Masson




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0488 seconde(s)