Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Steve Hackett : The Tokyo Tapes (1998 - vhs - parue dans le Koid9 n°26)

(489 mots dans ce texte )  -   lu : 143 Fois     Page Spéciale pour impression

SteveHackett_TheTokyoTapes_vhs.jpg

Après le double CD, voici, à l'instar du Prog'fest, la vidéo!

L'intégralité du concert est ici présenté soit 17 morceaux (la différence avec le CD étant l'absence ici bien compréhensible des 2 morceaux studios).

Le groupe réunit pour ce concert japonais par l'ami Hackett fait figure de best-of du progressif et restera pour sûr dans les annales comme l'un des meilleurs réuni par l'ex-Genesis. Jugez plutôt: John Wetton à la basse, guitare et chant, Ian Mc Donald à la flûte, sax, guitare, claviers et vocaux, Chester Thompson à la batterie et Julian Colbeck aux claviers et vocaux. Soit Genesis, King Crimson, Asia, Yes, Zappa et Weather Report réunis : pas mal, non ? Mais voyons plutôt ce qui nous est servi au menu: du Hackett solo bien sûr ("riding the colossus", "camino royale", "walking away from rainbows" "vampyre with a healthy appetite", "shadow of a hierophant", "black light" et "the steppes") avec des résultats variables (les originaux ne sont pas tous exempts de défauts, mais on a l'habitude avec Steve!; du Genesis donc ("watcher of the skies", "firth of fifth", "horizons", "... in that quiet earth", "los endos" et "I know what I like"), excusez du peu mais c'est que du bon!, du Crimson donc ("in the court of the crimson king" et "I talk to the wind"), excellent même si l'on aurait aimé entendre ce que pouvais faire Hackett de morceaux tirés de "Red" ou de "Starless and bible black"; du Wetton solo ("battlelines"), anecdotique comme sur l'album; enfin du Asia "heat of the moment", aussi commercial que sur l'album mais il y en a qui aiment (surtout au Japon ou le 1er Asia se vendit comme des petits pains...)

Le résultat global dépendra de l'opinion que l'on a des différents travaux des intervenants séparémen. Selon mon opinion personnelle, Steve Hackett - excellent avec Genesis, de génial (premiers albums) à très moyen en solo ("Cured" par exemple), de John Wetton - excellent avec King Crimson, moyen avec Asia et exécrable en solo, Ian Mc Donald - excellent avec King Crimson, exécrable avec Foreigner, Chester Thompson - excellent que ce soit avec Weather Report qu'avec Genesis, et enfin Julian Colbeck, que je découvrai pour la première fois.

Selon cette opinion, une dichotomie flagrante se fera selon que les morceaux sont "de la bonne période" ou pas ! Ainsi, je me suis emm... durant les passages "asiatiques", "wettonesques" et certains "kackettesques" (je pense notamment à "walking away from rainbows" où à "black light"). Par contre tout le reste est excellent (soit pas moins de 12 morceaux selon moi) et m'autorise à grandement vous recommander cette cassette, d'autant plus qu'elle vous permettra d'y observer à loisir les plans guitaristiques d'Hackett : en un mot, IMPRESSIONNANT !

Renaud Oualid




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0538 seconde(s)