Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

I Am One : The Gates Of Industry (2004 - cd - parue dans le Koid9 n°50)

(559 mots dans ce texte )  -   lu : 123 Fois     Page Spéciale pour impression

IAmOne_TheGatesOfIndustry.jpg

Le label LaBrad?Or Records est bien souvent synonyme de qualité et c?est sans appréhension que je me confronte à ce CD vendu comme du néo pur jus.

Si le néo c?est bien à condition d?en sortir, j?avoue qu?y revenir c?est bien aussi, surtout après les écoutes des sorties de Stereokimono, Hidria Spacefolk et autre Ozric Tentacles, même si évidemment y a pas photo  !

Six morceaux pour 48 minutes 38 de ce quintet hollandais formé de Robert Loozen au chant, Richard Ramackers à la guitare, Erik Stals aux claviers, Paul Heuts à la batterie et Jo Jansen à la basse, guitare et synthés.

D?entrée avec "the arena of time", ça a la pêche, le chanteur a une voix haut perchée à la tessiture étendue et ferait merveille dans un groupe de hard mais convient ici aussi, rassurez-vous. Ca sonne Saga notamment la basse, mais un Saga FM voire même dansant avec heureusement une guitare très "slide" dans la deuxième partie.

Le 2ème morceau qui donne son nom à l?album dure 21 minutes 35 et se divise en deux parties. La première "osiris arises" propose, outre des synthés aux sonorités futuristes, une batterie très sèche avec un léger écho et rappelle ce que Toto fait de plus "heavy" sous l?impulsion de Steve Lukather.

En effet, la guitare éclabousse tout de sa virtuosité, et même si les chorus et les soli ont déjà été entendus 100 fois, c?est tellement bon  ! La seconde moitié "the ship of ré" est bourrée de claviers, toujours sous influence Saga. Un gros bémol néanmoins, on frise parfois le ridicule, certains passages Bontempi me font penser à l?album éponyme de Jojo en 1988 pourtant alors produit par Eddie Offord.

L?énergie revient avec "hold on" c?est toujours du Saga, la différence d?avec les autres morceaux c?est que la guitare plutôt personnelle jusqu?à présent se met à copier celle de Ian Crichton, c?est du mimétisme ou du plagiat, c?est comme vous voulez  !

"Running all the time" est plus marqué dans le temps et renvoie à Zon le groupe canadien, qui reproduisait la même musique que leurs compatriotes de  : mais oui, ça commence par SA et ça finit par GA  !  !

"No good enough", tout est dans le titre  ! non je déconne  ! 3 minutes 01 c?est le format idéal radio, c?est bien fait et ça reste bien en tête. Le dernier "silence of the universe", c?est du quoi à votre avis  ? Gagné  ! Mais alors le Saga des débuts par le son des claviers et même dans la prise de voix volontairement éloignée.

Un disque parfait dans le genre même si malheureusement tout est dit dans le premier morceau.

Tiens une anecdote  : cet album a été composé entre 1997 et 2002 (putain 5 ans  !  !  !) et enregistré où  ? Non, non pas dans les studios de Saga (mauvaises langues que vous êtes), encore mieux dans le  : "Studio Le Nouveau Poireau"  !  ! Véridique, c?est en Hollande. Alors ne faites pas comme eux, n?attendez plus  !  !

Note : 2/5

PS : Ah, qu?il est loin déjà le bon temps de Delta Ciphrei Project  !  ! C?était bien ça , hein  !  ?

Bruno Cassan




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0486 seconde(s)