Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

IQ : Subterranea (1997 - 2 cd - parue dans le Koid9 n°24)

(434 mots dans ce texte )  -   lu : 136 Fois     Page Spéciale pour impression

Iq_Subterranea.jpg

Il aura fallu attendre 4 ans (en excluant le coffret "Forever live" sorti en 96) pour écouter une nouvelle oeuvre des anglais. L'album "Ever" avait marqué le retour de Peter Nicholls au chant mais aussi le retour à une musique moins commerciale mais pleine d'émotion. Auiourdhui, IQ va encore plus loin en nous présentant pas un mais deux disques; deux disques, qui regroupés donnent cette oeuvre magnifiquement orchestrée qu'est "Subterranea".

Il faut oser en 1997 sortir sur le marché un double CD's , mais quand il s'agit de IQ on a pas de soucis à se faire.

En pratiquement 103 minutes que comportent ces deux disques, on est immédiatement transporté par la voix de Peter Nicholls , et pour la musique on reconnaît toujours la marque de fabrique du groupe (la batterie de Paul Cook par exemple). C'est certain IQ a évolué, et les intégristes du prog vont peut-être le regretter, sur le plan musical tout d'abord, les sons de claviers employés par Martin Orford sont plus modernes, des notes de saxo apparaissent sur "unsolid ground', du plus bel effet.

IQ a su faire la part des choses, continuer à faire du rock progressif conservant les traits de ce style tout en lui donnant une touche plus moderne, et on peut dire que c'est une réussite. En 19 titres, IQ nous transporte dans son univers et certaines chansons feraient le bonheur des radios FM, comme "subterranea", "unsolid ground" ou "capricorn". Les fans de la première heure pourront quant à eux se délecter des morceaux les plus longs comme "tunnel vision", "somewhere in time" et seront au paradis en écoutant le titre final de 20 minutes "the narrow margin".

Sur le plan présentation, IQ a également changé de registre en proposant un livret très contemporain, et c'est une bonne chose en fait car si le groupe veut toucher un public plus large, il faut être de son temps et ne pas toujours vivre dans le passé. Le livret est d'une belle qualité, de nombreuses photos l'illustrent, c'est vraiment du très bon travail.

Avec "Subterranea", IQ signe l'un (le ?) des meilleurs albums de l'année et je ne m'avance pas trop en disant que c'est le meilleur album du groupe... alors la prochaine fois ils devront mettre la barre encore plus haut, est-ce possible ?

Olivier Segas




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0936 seconde(s)