Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

IQ : The Archive Collection - Colos-Saal Aschaffenburg (2003 - 2 cd - parue dans le Koid9 n°47)

(752 mots dans ce texte )  -   lu : 129 Fois     Page Spéciale pour impression

IQ_ArchiveCollectionColosSaal.jpg

IQ avait annoncé il y a quelques mois la sortie de plusieurs "pirates officiels" qui ne seront pas publiés sur GEP ni disponibles en magasins. "Live archive 1" en est le premier exemple. Ce double album live disponible uniquement par commande sur leur site Internet ou par courrier auprès du label Giant Electric Pea (autrement dit Martin Orford) est l'occasion, pour les malchanceux qui n'ont pu assister à l'un des concerts donnés à l'occasion des 20 années de carrière du groupe, de savoir ce qu'ils ont manqué ! La qualité sonore de ce document est excellente car sortant tout droit de la table de mixage ; on y entend particulièrement bien les claviers et la basse, ce qui n'est pas toujours le cas sur les albums live dans le rock. Martin Orford m'avait confié être mécontent des concerts de Paris et de Tilburg mais très satisfait de celui donné au Colos-saal d'Aschaffenburg en Allemagne. C'est ce concert de deux heures que l'on retrouve ici, introduit par un montage photo sur une superbe musique aux teintes "ambient" et classiques (avec un extrait de "Peer Gynt" échantillonné !). La set-list fait la part belle aux compos du dernier album en date, "The seventh house", dont on retrouve au moins 70% : "the wrong side of weird" et sa structure rythmique très inhabituelle, le tragique "erosion", le sublime "the guiding light" et enfin "the seventh house", quatre morceaux figurant dans des versions excellentes, subtilement différentes des versions studios, dont on perçoit toute la puissance en se concentrant pour imaginer l'ambiance live. Par ailleurs, on a assez peu d'extraits de "Subterranea" (3 titres courts : uniquement la fin acoustique de "the narrow margin", le petit instrumental "state of mine" au début d'un medley et puis "subterranea" en rappel). On ne retrouve pas plus d' "Ever", rien de "Nomzamo" ni de "Are you sitting comfortably?"… Ce qui est un peu dommage. En guise de surprise, le set contient les deux tiers de leur premier album "Tales from the lush attic" avec l'irrésistiblement entraînant "awake and nervous" en ouverture mais surtout l'intégralité de la suite "the last human gateway" en fin de set, soit plus de 20 minutes de "non-sens progressif" comme ils le disaient eux-mêmes sur les T-shirts commémoratifs de cette tournée ! Presque 20 ans après, en live, le groupe et le son apparaissent meilleurs que sur l'original ! Mike Holmes nous pond en particulier des solos de guitares superbes avec une facilité et une émotion remarquables. D'ailleurs, Mike est particulièrement en forme sur cet album, nous gratifiant d'une très belle improvisation sur le rare "just changing hands". Le reste du groupe n'est pas en reste, avec une mention spéciale à la section rythmique de John Jowitt, de plus en plus impressionnant à la basse, et Paul Cook, plus puissant et régulier que jamais à la batterie. Peter Nicholls imprime sa marque dramatique avec force ce soir-là, tandis que Martin Orford orchestre toujours les morceaux de main de maître avec ses sonorités de synthés symphoniques et d'une pureté de cristal.

Le reste des morceaux provient de "The wake", notamment une version nettement retravaillée de "thousand days" couplée à "magic roundabout" dont il aurait été sympa de rallonger le fantastique solo final. On ne peut pas tout avoir… Et puis il y a ce medley inédit "state of mine/leap of faith/came down" particulièrement intéressant et héroique, qui s'achève sur cette ballade mésestimée d' "Ever" où les parties de guitares sont dignes du meilleur Steve Hackett !

Seul regret, l'absence des magnifiques "human nature" et headlong" qui avaient été joués sur certains concerts. Mais c'est vraiment un bel objet dont l'emballage (pochette ouvrante type double vinyle ou "paper sleeve") est la cerise sur un somptueux gâteau musical, venu à point nommé pour prouver qu'IQ est encore l'un des plus grands groupes progressifs d'aujourd'hui.

Je vous rappelle que ces albums live sont édités afin de participer aux financements des futurs projets du groupe et qu'il s'agit d'une édition limitée à 2000 exemplaires dans le cas de celui-ci. Et ça part vite…

Vous pouvez le commander pour 16 £ port compris, par fax, mail ou courrier en donnant vos coordonnées de carte bleue ou un IMO auprès de : GEP, PO Box 24, Bishop's Waltham, Southampton SO34 1XJ Royaume-Uni. Fax : 00 4 1489-891815. E-mail : gepuk@msn.com

Marc Moingeon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0518 seconde(s)