Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Isildur's Bane : Live - Mind Vol.5 - The Observatory (2005 - dvd - parue dans le Koid9 n°53)

(436 mots dans ce texte )  -   lu : 114 Fois     Page Spéciale pour impression

IsildursBane_MindVol5Live.jpg

Cela fait presque trois ans que les choses se sont accélérées du coté d’Isildur’s Bane. Le concept MIND entrepris depuis 1997 en est déjà à son cinquième volet. Les deux derniers volumes furent produits en 2003 et 2004 et avaient fait l’objet de réactions contrastées, allant de l’admiration absolue au rejet pur et simple. Cette fois ci, les suédois ont fait encore plus fort : Dépassant le cadre du CD classique, ils enfoncent le clou en passant au DVD, un format tout à fait propice à l’illustration d’une prestation scénique. Si musicalement les volumes 3 et 4 étaient à mille lieux de se ressembler, on n’en dira pas autant du volume 5, qui ne tranche pas du tout avec son prédécesseur. Disons le franchement, Isildur’s Bane ne surprendra pas cette fois. "Mind Vol.5" doit plus s’appréhender comme un témoignage artistique en support vidéo d’une prestation scénique dont le répertoire est consacré à 80% du Vol.4 entrecoupée par un montage très réussi de séquences filmées en coulisses durant plus d’une dizaine d’années. C’est sans doute par cet aspect vidéo expérimental (la musique atmosphérique qui accompagne ces interludes est aussi signée par le claviériste Mats Johansson) que la démarche MIND pourra s’apprécier. Car le parti pris du format chanson est prolongé. Il officialise ainsi l’arrivée de la guitariste Mariette Hansson et de la violoncelliste Linnea Severinsson pour soutenir, entre autre aux chœurs, la voix chaude de Christof Jeppsson, proche d’un Seal ou d’un Peter Gabriel. Même si le climat sonore est superbement travaillé, tout cela ne sont que des chansons aux thèmes plutôt simplistes qui donnent le sentiment désagréable de voir un groupe au potentiel énorme se mettre volontairement en retrait. On voit bien plus les nouvelles recrues officiant aux chants, ce qui n’est pas visuellement si désagréable. Heureusement, la présence des instrumentaux (quand même !) "the voyage", "asylum" (proposé en bonus et filmé lors du festival Gouveia Art Rock au Portugal) et "celestial vessel" (en bonus également) nous rassure sur la vraie nature des musiciens. Mais les titres audio en bonus, qui sont finalement les seuls morceaux inédits de l’objet réitèrent cette volonté d’accessibilité et manquent cruellement d’intérêt. Deux titres sont même composés par Mariette Hansson. Rappelons que le claviériste Mats Johansson est toujours le compositeur principal du groupe. Toutefois, la réalisation est d’un excellent niveau. Le concert principal a été filmé par douze caméras. Saluons enfin l’initiative d’une formation toujours prête à se remettre en cause et qui a beaucoup travaillé pour le concept de ce très beau DVD.

Patrick Robinet




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0548 seconde(s)