Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Andsee : The Holy Wood Circus (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°47)

(284 mots dans ce texte )  -   lu : 155 Fois     Page Spéciale pour impression

Andsee_TheHolyWoodCircus.jpg

Fort de cette démo, Andsee a convaincu Muséa de distribuer son album à venir. A l’écoute du CD, il n’est guère difficile de comprendre en quoi les 9 titres composés par Nicolas Coquin (l’unique maître d’oeuvre du projet) ont pu séduire le label progressif.

Il y a à l’évidence un gros potentiel à l’écoute de cette démo, les compositions dans une veine métal-progressive tiennent bien la route, sans user de références flagrantes (et en passant sur l’utilisation peu opportune de l’adagio d’Albinoni sur "live and let me die"), et l’on peut d’ores et déjà projeter avec envie leur rendu une fois jouées par de "vrais" musiciens.

Car la démo étant l’oeuvre du seul Coquin officiant aux claviers, l’essentiel des instruments est issu de programmations, si ce n’est sur deux titres où figure un guitariste invité. La basse, la guitare, donc, et la batterie programmées sont d’énormes handicaps, qui donnent à l’ensemble un rendu froid et mécanique. Mais tout cela devrait disparaître (on le souhaite en tous cas) lors de l’enregistrement prévu pour 2004.

Enfin, bien que la démo soit majoritairement instrumentale, Nicolas Coquin y chante sans beaucoup de réussite sur deux titres. Il serait donc peut-être préférable qu’à moins que l’album à venir soit entièrement instrumental, il n’engage un vrai chanteur pour compléter son projet.

Tout cela pour dire que c’est par la transformation du "projet musical" d’un unique musicien en oeuvre jouée par un groupe, que Andsee pourra s’émanciper et offrir un résultat conforme au potentiel indéniable de cette démo.

Daniel Beziz




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0788 seconde(s)