Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Jorn : The Gathering (2007 - cd - parue dans le Koid9 n°61)

(593 mots dans ce texte )  -   lu : 113 Fois     Page Spéciale pour impression

Jorn Lande est sans doute le plus grand chanteur de metal révélé ces dernières années. Son problème, c'est sa personnalité. Ce type est un instable chronique, incapable de se fixer dans un groupe plus de deux albums. C'est ainsi que le nombre de formations -souvent très intéressantes- qu'il a traversé est impressionnant : Vagabond, Mundanus Imperium, The Snakes, Millenium, Ark, Beyond Twilight, Brazen Abbot, Rising Force, Masterplan... et je dois en oublier quelques unes ! Aujourd'hui, Lande évolue seul et je crois que c'était le mieux qu'il avait à faire : il ne peut s'engueuler qu'avec lui-même !! Depuis que Jorn (son projet solo) existe, il aura sorti 4 albums : deux chez Frontiers ("Starfire" et "World changer") et deux autres pour AFM. Jorn a quitté Frontiers, mais le label transalpin souhaite capitaliser sur son nom, maintenant que le chanteur est bien connu. Il a tout a fait raison... Pour ce faire, il ne sort pas un, mais deux compilations du maître chanteur : "The gathering" et "Unlocking the past", avec des pochettes réminiscentes de celle de "World changer" (les corbeaux inquiétants).

"The gathering" est une compil des albums que Jorn a produit pour Frontiers. Bourré jusqu'à la gueule (16 titres !), elle propose des extraits du très FM "Starfire", du très métallique "World changer", du très mélodique "Hourglass" (le superbe album de Millenium sur lequel participait Jorn) et du très néo classique "The battle" (du projet Allen-Lande, que notre rédac' chef adore !). C'est une excellente occasion de se rendre compte des talents protéiformes du vocaliste norvégien qui peut à la fois être très mainstream, et pousser sa voix dans ses derniers retranchements. Jorn a retravaillé en studio toutes les bandes master pour proposer un tout cohérent au niveau du son et mieux produit qu'à l'époque. Ainsi, on retrouve tous les musiciens qui ont participé aux 4 albums précités. Notamment Don Airey et Ralph Santolla (Millenium), Magnus Karlsson et Jaime Salazar (Allen-Lande), pour citer les plus connus.

"Unlocking the past" est un projet différent. Il s'agit de reprises de hard rock, élégamment interprétées par Lande. Hormis "burn" (Deep Purple), bonus track de "Starfire", il s'agit de matériel inédit jusqu'alors. Jorn se concentre sur des chansons qu'il aime, pas nécessairement toutes connues, de groupes qui le sont plus comme Deep Purple, Rainbow, Thin Lizzy, Kiss, Whitesnake, Bad Company... Un disque très plaisant à écouter et qui nous confirme dans le fait que Jorn Lande peut se révéler l'égal d'un Ronnie James Dio, d'un David Coverdale, d'un Paul Rodgers, d'un Ian Gillan. Sa version de "lonely is the word" de Black Sabbath ("Heaven and hell") est tout bonnement renversante car intégrant des parties de "letters from earth" ("Deshumanizer") et "the sign of the southern cross" ("Mob rules"). Celle de "perfect strangers", intègre en plein milieu une courte digression métallique assez surprenante. Il reprend également un des titres les moins connus -et pas obligatoirement le meilleur- de Kiss ("naked city" de "Unmasked", signé Gene Simmons) pour le transcender (un solo de guitare très chouette et un changement de tonalité final de bon goût).

Deux bons disques de Jorn à découvrir. A mon avis, Frontiers aurait dû opter pour un double album plutôt que prendre l'auditeur pour une vache à lait. "Unlocking the past" (d'une durée de 49min) aurait très bien pu constituer un excellent CD bonus pour l'achat de "The gathering".

Cousin Hub




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0419 seconde(s)