Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Journey : Live In Houston (1981 - dvd - parue dans le Koid9 n°72)

(1300 mots dans ce texte )  -   lu : 109 Fois     Page Spéciale pour impression

Accédez directement aux albums suivants :

JOURNEY
Pour quelques DVD de plus...

Petite parenthèse avant de commencer, je ne vous parlerai pas du "Greatest hits 1978/1997", car j'ai une sainte horreur des vidéos clips, bien qu'il y ait ici quelques titres live. Journey en live est un groupe hors du commun, il faut dire qu'à leur début ils ont partagé l'affiche avec tous les grands noms: Todd Rundgren, Kansas, EL&P, Van Halen, AC/DC, Robin Trower, Thin Lizzy, Santana...

OSAKA - 1980 - Durée des festivités 1h52
Allez commençons notre petit tour d'horizon par un DVD pirate.
Sur les tours 1980/81, c'est Steve Smith à la batterie qui ouvrait le feu. L' intérêt ici est multiplié car d'une part c'est le seul témoignage avec Gregg Rolie aux claviers et second chanteur, mais aussi la set list est plus rock/ prog (l'album "Escape" n'était pas encore sorti). Cerise sur le gâteau, "of a lifetime" enchainé à "kohoutek", titres issus du tout premier album alors que Steve Perry n'était pas encore dans le groupe. Ca déménage, ça pulse un maximum avec ces titres bourrés de passages solos où les gars s'en donnent à coeur joie. Ca continue de plus belle avec le génial guitariste Neal Schon qui donne la réplique chant sur le sublime "opened the door". Ross Valory marque les basses avec son pédalier Moog Taurus sur les rythmes soutenus de Steve Smith qui se dresse droit et victorieux sur sont tabouret. Très visuel aussi Neal Schon avec sa double guitare flying V. Remarquable prouesse vocale de Perry pour présenter le morceau " wheel in the sky".
Document intéressant même si à la fin ça déconne avec l'image qui bouge.
Après le show, les basses de Ross Valory et les guitares de Neal Schon sont déposées sur la scène. Au centre une guitare double manche à l'effigie du logo du groupe, le scarabée.


LIVE IN TOKYO - Recorded in Tokyo at the Koseinenken Hall July 31th, 1981 - Durée 1h38
Arrivée du nouveau claviériste Jonathan Cain, changement de style et de sonorités pour Journey car le petit nouveau est aussi second guitariste et un bon choriste. Il a aussi un jeu de claviers qui diffère de son prédécesseur Gregg Rolie, fini donc le Mini-Moog et les gros sons d'orgue! Mais sa plus grande contribution est au niveau de l'écriture car de par ses compositions le groupe rentrera directement dans le style dit F.M., le succès sera sans précédent. Pour une première tournée avec un groupe d'exception comme Journey, Mister Cain se paye même le luxe de chanter un titre, "turn around Tokyo".
Complément indispensable du "Live at Houston", où l'on s'aperçoit que la set list a été revue, même le matériel change en cours de tournée. Le groupe joue trois soirs de suite à Tokyo pour le début du "Escape tour". Il s'agit d'un DVD apparemment plus ou moins officiel.

LIVE IN HOUSTON (ESCAPE TOUR) - 1981 - Durée 1h17
Il s'agit DE LA MEILLEURE prestation de Journey.
Sans aucun problème aussi un des tous meilleurs concerts rock jamais enregistrés, du niveau d'un Queen à Wembley. La voix de Steve Perry courrant dans tous les sens est sublimée, certains titres sont même vocalement supérieurs à la version studio comme par exemple "open arms", une vraie performance.  Une voix en or qui s'élève vers la lumière, qui nous touche directement sur le brillant "lights" leur plus belle composition !
Il y a une pêche d'enfer, le rouge est la couleur dominante des instruments, grand piano, guitare et batterie. Neal Schon tel un trompettiste n'en fini pas de gonfler ses joues aux cadences de ses solos endiablés. Presque l'intégrale de l'album "Escape" est interprétée, il manque et c'est dommage le magnifique "still they ride" avec son refrain envoûtant.
C'est formidablement excitant, des images que l'on peut revoir cent fois, toujours avec le même bonheur et les mêmes frissons. Si vous devez commencer le voyage, ce sera par celui-ci !


JOURNEY - 2001 - Durée 1h26
Les années ont passés Journey a eu bien des  malheurs, Steve Perry s'est cassé  la hanche, ce qui le force a arrêté la vie sur les routes.
Le groupe nous revient avec de magnifiques jeux de lumières, et un écran géant en fond de scène (Journey a été le premier groupe à utiliser des écrans pour jouer dans les stades).
Le son est très clair, on distingue bien chaque voix, chaque instrument. On ressent une bonne énergie avec l'arrivée de Steve Augeri au chant et le redoutable batteur Deen Castronovo. La voix de Steve Augeri possède un grain rond et chaud qui s'intègre parfaitement aux mélodies.
Deen Castronovo est un batteur puissant, il frappe ses toms comme un véritable bûcheron. Parmi les standards du groupe se glissent deux très bons titres "higher place" & "all the way" issus du CD "Arrival". La surprise c'est "la raza del sol" titre inédit de la période "Escape" aux sonorités latines qui rappellent Santana avec de méchants duels guitare/orgue. Le grandissime Neal Scon attaque très fort des milliers de notes magiques, pleines de delays et de reverbes.
Quel magnifique guitariste, quel groupe attachant.

LAS VEGAS - Durée 1h03
Fini les maisons de disques, Journey a signé un contrat en 2008 avec une grande chaîne d'hyper-marché au U.S (Wal-Mart) pour pouvoir vendre à des prix très accessibles leur musique.
DVD bonus du double CD "Révélations", première trace filmée des prestations du groupe avec son nouveau chanteur Arnel Pineda.
Un condensé live époustouflant avec un groupe en pleine forme porté par un chanteur exceptionnel. Des musiciens heureux de retrouver leur public. Le batteur Deen Castronovo nous propose un chant miraculeux sur "mother, father".
Un retour absolument réussi.


LIVE IN MANILA (Double DVD) - Durée 2h25
Le 14 Mars 2009 devant 30 000 personnes le groupe ouvre le feu avec le morceau "never walk away" du dernier album "Révélations". Tous les grands morceaux sont joués, avec des fois quelques modifications comme sur "don't stop believe" avec une fin à rallonge pour faire chanter le public.
Toutes les belles ballades "still they ride, "open arms", "after all these years", "faithfully" sont brillamment interprétées. A propos de ballades, il y a un titre chez Journey qui est tombé dans l'oubli est c'est dommage le fantastique "happy to give" !  Deen en plus des percussions assure des secondes voix efficaces et chante seul sur "mother, father" & "still they ride".
Le deuxième disque commence  avec "edge of blade" de l'album "Frontiers", titre percutant est idéal pour le live, l'homme à la Gibson s'en donne à coeur joie.  
Le public est conquis malgré certains qui ont l'air d'être plus intéressés par une petite photo sur leur maudit portable que de taper dans leurs mains. Super concert même si je trouve qu'il y avait plus d'énergie à Paris dans la salle du Bataclan.
Le son et l'image vidéo sont de très grande qualité.

Un panel de vidéos très intéressant, en espérant qu'un jour sorte un autre concert avec Steve Perry qui restera la VOIX de Journey, ou pourquoi pas faire un concert réunion avec tous les musiciens ayant participé à l'aventure.

Jo Drogo




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0811 seconde(s)