Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Kansas : Device Voice Drum (2002 - 2 cd - parue dans le Koid9 n°44)

(738 mots dans ce texte )  -   lu : 125 Fois     Page Spéciale pour impression

Kansas_DeviceVoiceDrum_cd.jpg

Un nouveau Kansas… Génial !

François Albert


Comment chef ? C'est un peu court comme chronique ? Je croyais qu'il ne fallait pas en mettre des tartines ! J'exagère ? Bon, bon, d'accord…

Donc, un double CD live de Kansas qui…ah oui attention chers lecteurs et trices, ce CD dont les initiales sont DVD n'en est pas un (DVD). Mais attention derechef -mais non chef, je ne vous ai pas appelé- la version DVD de DVD existe aussi; elle doit être chroniquée quelque part également dans ce merveilleux fanzine que vous tenez dans vos petites mains potelées et que... hum…ahem…

Ce live est intéressant à plus d'un titre : d'abord c'est Kansas, ensuite c'est le premier témoignage en public de Kansas sans 2 guitares ou 2 claviers, ensuite ils ont ressorti des vieilleries, ensuite ils ont retravaillé les intros de morceaux, ensuite la voix de Steve Walsh est vraiment en très bonne forme, ensuite... hum…ahem…

Plus en détail. Tout est extrait d'un seul concert donné en juin 2002 et prévu spécialement pour en sortir un DVD vidéo. Tant qu'on y est, on sort une version CD avec en bonus une piste vidéo non présente sur le DVD et donc visible ici sur le 2ème disque. Au passage, la course à la puissance requise pour faire fonctionner les vidéos sur les ordinateurs devient démentielle. Le rendu est plus que moyen sur mon vieux 333Mhz. Vous êtes prévenus !

On retrouve donc nos vieux briscards qui nous gratifient tous ici d'une performance stellaire surtout Ehart à la batterie et le pirate Williams à la guitare, très sous-estimé celui-là ! Exhumés des armoires poussiéreuses, outre les musiciens (je rigole, si on a tous la forme de Walsh à 51 ans, ça ira croyez-moi), "belexes", "journey from mariabronn", "the preacher" avec chœur gospel de 50 personnes, "cheyenne anthem", "child of innocence". On trouve aussi "fight fire with fire" et "play the game tonight" dans leur version walshisée. Kansas à 5 au lieu de 6 doit gérer ses anciens morceaux. On y gagne en concision et en clarté par moments mais on y perd un peu du côté symphonique. Les petits pains -oui ce sont des musiciens humains- ont été conservés, c'est du live honnête ! A noter un ensemble à cordes pour rehausser certains titres ou passages. Billy Greer accomplit son habituel boulot de bassiste et a toujours la voix aiguë qui convient pour soulager son leader, il est impérial.

Les petits moins : les autres morceaux sont les grands classiques live du groupe dont certains mériteraient d'être écartés au profit de choses plus obscures. Deux titres du dernier album studio sont présents seulement : "icarus II", et "distant vision" mais celui-ci est le bonus vidéo. Rien du précédent "Freaks of nature", ça je ne comprendrai jamais. Il faut dire que j'ai adoré cet album et d'une manière générale la formation précédente avec David Ragsdale au violon et Greg Robert aux claviers. Qui a fait la prise de son de la grosse caisse ? Mystère. C'est un peu loupé. Pour le violon de Steinhardt, il y a trop d'effet (ah le son de Ragsdale). Voilà, j'arrête, tout ceci est mineur finalement.

La grosse question est : cet album est-il utile ? Oui et non ! Il ne rivalise pas avec le mythe, la fougue et la jeunesse de "Two for the show" mais n'en a pas le côté parfois brouillon et prétentieux. Il n'a pas la patate d'enfer de "Live at the whisky" mais le choix des titres est plus aventureux et la voix de Walsh est incommensurablement meilleure. Il n'y a pas la guitare de Steve Morse ou les 2 claviers du "King biscuit flower hour" mais il y a le violon et la voix de Steinhardt.

Quand-même, ils feraient mieux de travailler à un album studio, mais pas composé par Livgren, s'il est parti faut pas aller le chercher toutes les 5 minutes sinon, malgré ses qualités reconnues, il arrive avec ses défauts bushiens, patriotiques et bondieusards. Je maintiens : du Kansas actuel !

C'est long maintenant, hein chef ? Aïe… non pas la tête !

François Albert




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0259 seconde(s)