Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Karnataka : Delicate Flame Of Desire (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°45)

(441 mots dans ce texte )  -   lu : 115 Fois     Page Spéciale pour impression

Karnataka_DelicateFlameOfDesire.jpg

"Delicate flame of desire" le troisième album de Karnataka. Leur premier album (éponyme) remonte à septembre 1998. "The storm" est pour sa part paru 2 ans plus tard. C'est d'ailleurs avec la sortie de ce second opus que le groupe commença à faire parler de lui. Depuis leur début, Karnataka n'a cessé de tourné. De ce fait, ils se sont forgé une expérience plus qu'honorable dans leur domaine. Et musicalement, le résultat est au rendez-vous. Karnataka a atteint sa pleine maturité. Et avec "Delicate flame of desire" nos britanniques sont à l'apogée de leur art. Les compositions mettent, plus que jamais, en valeur la voix de Rachel Jones qui, ici, est encore plus belle, plus expressive et émouvante que sur "The storm". Et malgré cela, le groupe vient d'intégrer Anne-Marie Helder une seconde chanteuse dont le rôle se cantonne, pour le moment car elle aussi possède une voix magnifique, à celui de choriste. Les titres sont, comme à l'accoutumée, dominées par une sorte de lyrisme ambiant dans lequel le rôle des guitares, par le biais de superbes solos, étaye la conception. A l'instar de leurs confrères de Mostly Autumn (avec qui ils tournèrent), Karnataka dispense une musique plus pop que prog dont l'inspiration puise ses sources dans la musique celtique même si celle-ci n'est finalement que peu présente. On soulignera la présence de Heather Findlay (de Mostly Autumn) qui fait son apparition sur 3 titres. Finalement les femmes sont à l'honneur sur ce disque! Leur voix surtout (mais pas seulement) ! Du coup, il se dégage énormément de sensualité de ce "Delicate flame of desire". Comparé à "The Storm", les compositions (9 au total) ont gagné en dynamisme et en chaleur tout en gardant une délicatesse, une finesse propres à leur expression. Les mélodies sont immédiates et charmeuses. Elles sont plus lumineuses également parce qu'à mon sens "The storm" baignait dans une franche mélancolie qui rendait l'ensemble assez froid. Avec ce nouvel album, Karnataka s'offre son premier titre épique, plus de 10 minutes, "heart of stone" dans lequel chants, guitares et claviers sont à l'honneur. Ce morceau est vraiment sublime ! Et l'on en vient presque à regretter que le groupe n'exploite pas plus ce type de format. Vous l'aurez aisément compris, "Delicate flame of desire" est sans conteste la plus belle œuvre de Karnataka à ce jour. Alors n'hésitez pas à vous offrir une bonne part de romantisme. Cela ne vous fera pas de mal et vous ne le regretterez pas. C'est aussi beau que les chanteuses sont belles. Magnifique !

Denis Perrot




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0459 seconde(s)