Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Kiss : Sonic Boom (2009 - cd - parue dans le Koid9 n°72)

(575 mots dans ce texte )  -   lu : 95 Fois     Page Spéciale pour impression

Kiss_SonicBoom.jpg

Un nouvel album 10 ans après le précédent (le pitoyable "Psycho circus", pseudo-album de reformation où Frehley et Criss ne jouaient à peine que sur deux morceaux), ça mérite qu?on vous en parle, non  ? Même si l?élément progressif est, je vous l?accorde, assez? euh? virtuel. Kiss, c?est (à l?origine, comme aujourd?hui) du bon gros rock US, hérité des Stones et de Zeppelin, avec des riffs bien simples, des refrains bien simples, une rythmique bien simple et des solos de gratte bien simples? Et cette simplicité faisait tout le charme de ce groupe majeur (dont les albums furent mes premiers cadeaux et achats discographiques). Il y a peu, Paul Stanley et Gene Simmons criaient à qui voulait les entendre qu?ils ne composeraient plus jamais car leur "public ne voulait entendre que des vieux morceaux". Mais comme chez Kiss rien n?est jamais innocent, la réaction des fans fut immédiate, via un plébiscite massif pour un nouvel album. Quels malins  ! En lançant la rumeur d?une "fin" proche (Paul Stanley se demandant même s?il ne passerait pas le témoin à un remplaçant), Kiss s?est assuré du soutien des futurs acheteurs? et de la chaîne de supermarchés Walmart qui proposent l?album à un coût réduit, avec un "best of" réenregistré et un DVD en bonus (superbes au demeurant). Mais à la différence de "Psycho circus" dont l?intérêt ne résidait que dans l?apparence (avec le retour des maquillages et - soit disant - du line-up original), "Sonic boom" est un foutu bon disque. De surcroît, c?est le 1er depuis "Love gun" (1977) à ne pas faire appel à des compositeurs extérieurs, ce qui en dit long sur le regain de créativité du groupe. Paul Stanley se taille la part du lion avec des compositions irrésistibles, comme au bon vieux temps. En studio, sa voix reste toujours aussi juvénile (le single "modern day delilah", "say yeah", l?accrocheur et bêta "stand")? Quant à Gene Simmons, plus en retrait concernant les crédits, son charisme est de nouveau perceptible. Là encore sa voix rocailleuse et démoniaque nous rappelle nos souvenirs adolescents ("russian roulette", "yes I know", "hot and cold", "I?m an animal"). Derrière le maquillage, les 30 dernières années semblent s?être envolées. Vous lirez sans doute que "Sonic boom" est dans la lignée des 6 premiers albums, ce qui n?est pas exact car le son d?ensemble, plutôt puissant, tient plus de "Creatures of the night" (1982) et de "Revenge" (1992) que de "Destroyer" ou de "Rock?n?roll over". "Sonic boom" est en fait une photographie du meilleur des 35 ans de Kiss  : le style de compos des années 70 avec le son des années 80. Alors bien sûr, il n?y a ni Peter Criss (mais celui-ci n?a pas enregistré avec Kiss depuis 1977  !), ni Ace Frehley (parti en 1981), mais comme ces deux musiciens sympathiques sont rongés par les drogues et l?alcool, on leur préfère largement aujourd?hui la fraîcheur d?Eric Singer et de Tommy Thayer, d?autant que les deux chantent (et plutôt bien d?ailleurs) chacun un morceau  : "all for the glory" et "when lightning strikes". Bref, voici un disque qui ne prend pas la tête et dont les 11 courtes chansons (pour à peine 43 min) se retiennent dès la première écoute. Comme à la grande époque? Je n?y croyais plus? et ils l?ont fait  !

"You wanted the best. You?ve got the best?"

Cousin Hub




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0419 seconde(s)