Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Ange : Un Ange Passe (2007 - dvd - parue dans le Koid9 n°63)

(603 mots dans ce texte )  -   lu : 184 Fois     Page Spéciale pour impression

Ange_UnAngePasse.jpg

Ce DVD est en fait un documentaire passé sur FR3 en 2003 dans le cadre de la nuit de la Franche Comté. Il a été réalisé par Jean-Claude Morin qui avait aussi en son temps réalisé une comédie policière "Les rats de cave" avec Sim et Ange au complet (version Robby Defer).

Ce reportage fait le lien entre les débuts du groupe Belfortain et la prestation angélique au Zénith de Paris le 13 octobre 2002 (version Hervé Rouyer). Il est semé d’images de toutes époques avec, par moment, grâce à un habile montage sur un même morceau les versions 1977 – 1990 et 1995 s’enchaînant (comme sur "fils de lumière" par exemple).

Et puis, il y a tout plein de témoignages, Christian DécampsDaniel HassGuénolé BigerFrancis DécampsRobert Defer et aussi une superbe reprise de "virgule" devant La Noiseraie à St Bresson de Claude Demet et Christian Décamps.

C’est Michel Buzon qui va le mieux restituer Ange dans son époque : "c’était la 1ère fois qu’un groupe de rock donnait autant d’importance aux textes". C’était aussi le premier groupe à jouer dans des Palais des Sports pleins à craquer (de 7000 à 10000 personnes par soir).

Ce DVD contient des souvenirs à la pelle comme cet image de Jean-Michel Brézovar avec une tête de loup à la Peter Gabriel sur "au-delà du délire", comme Josiane Robert (la 1ère femme de Christian et maman de Tristan) qui ne comprend toujours pas pourquoi le groupe au sommet de sa gloire n’arrivait pas à ramener un sous (Daniel Haas précisant même qu’il gagnait 2000 francs/mois seulement dans ces années là). Christian explique que les gens qui manageaient Ange n’avaient malheureusement pas le talent que possédaient les musiciens.

Côté kitsh, il y a cette volonté par montage interposé de nous remettre sur un même morceau, les différents musiciens de l’époque avec leur image d’aujourd’hui le tout en play back bien sûr ! Et s’il y a une chose où le Père n’excelle pas, c’est bien le play back. On a ainsi droit à "je travaille sans filet" avec Christian, Robby et Francis. A cet instant, Robby nous rappelle qu’en 1981, c’est bel et bien lui qui avait amené au groupe ce côté Hard.

Vous découvrirez aussi la demeure de Christian La Noiseraie avec sa fontaine, la ligne bleue des Vosges et le bureau où il travaille ses textes notamment.

Vous pourrez aussi sentir à travers les interventions de Francis Décamps toute la rancœur pour ne pas dire l’animosité qu’il a encore contre son frère mais Robby Defer nous délivre avec beaucoup de bon sens peut-être la vérité sur les frangins : "C’est quand même 2 frères, très talentueux, je pense qu’ils s’aiment quand même et c’est peut-être pour cela qu’ils se massacrent".

Et puis, quelle joie d’avoir sur la terrasse de la Noiseraie, Serge Cuenot et Daniel Hass aux guitares acoustiques (même si cette scène est assez furtive).

Ce qui ressort finalement de ce DVD, c’est que Ange est bel et bien un véritable navire où tous ceux qui ont été embarqués un jour dessus ont la nostalgie de ces années angéliques et qu'à chaque fois, il faut un capitaine et celui-là a bel et bien été Christian Décamps.

Un DVD incontournable pour tous ceux qui aiment Ange ou ceux qui veulent aujourd’hui le découvrir.

Luc Lhéricel




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.1597 seconde(s)