Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Last Autumn's Dream : Last Autumn's Dream (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°48)

(335 mots dans ce texte )  -   lu : 101 Fois     Page Spéciale pour impression

LastAutumnsDream_LastAutumnsDream.jpg

Vous vous souvenez de Europe, ce combo suédois de hard FM qui nous a pondu toute une série de tubes formatés pour la radio dans les années 80 ("the final countdown", "rock the night", "carry", "suspicious"…) ? Et bien paraît-il qu’il se reformerait prochainement pour un album et une tournée… Quel rapport avec Last Autumn’s Dream ? J’y viens, j’y viens… Si Joey Tempest et John Norum, respectivement chanteur et guitariste de Europe ont mené chacun une carrière solo chaotique, les trois autres ont continué à travailler ensemble depuis le split de 1992. Le trio Mic Michaeli (claviers), John Leven (basse) et Ian Haughland (batterie) "se loue" à tout musicien en recherche d’accompagnement solide. Ainsi, ils ont épaulé Glenn Hughes en 1994/95, puis Nikolo Kotzev dans Brazen Abbot et pour son opera-rock "Nostradamus". Aujourd’hui, ils accompagnent le talentueux chanteur et songwriter suédois Mikael Erlandsson sur son nouveau projet Last Autumn’s Dream. C’était long comme préambule, mais nécessaire pour comprendre. A la guitare, nous découvrons l’excellent Andy Malecek, ancien de chez Fair Warning (combo allemand de hard mélodique très puissant). Erlandsson est un chanteur bien connu en son pays et en Asie du Sud-est, responsable déjà de 4 albums dont le 2ème "Under the sun" a été particulièrement bien accueilli (élu album de l’année 1996 par la revue japonaise Burrn!). Musicalement, Last Autumn Dream propose un rock mélodique typiquement scandinave, extrêmement peaufiné et bien produit, avec une voix haute, des chœurs superposés, des mélodies imparables, une belle guitare lyrique au son clair et une rythmique simple mais efficace. Un rock FM typique quoi, comme une version adoucie de Europe. "Last autumn’s dream" est en définitive plus l’album d’un chanteur que d’un véritable groupe qui se borne ici à accompagner Mikael Erlandsson. J’aurais personnellement aimé que les musiciens se lâchent davantage. Plus de solos (Malecek est vraiment très bon) et un son plus agressif n’auraient pas fait de mal…

Cousin Hub




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.1711 seconde(s)