Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Like Wendy : Homeland (2004 - cd - parue dans le Koid9 n°49)

(362 mots dans ce texte )  -   lu : 77 Fois     Page Spéciale pour impression

LikeWendy_Homeland.jpg

Sept morceaux et plus de 50 minutes pour le cinquième album en six ans de notre hollandais multi-instrumentiste, Bert Heinen de son vrai nom.

"The crossing cloud" en entame, mélange atmosphère à la Bjorn Lynne avec des sonorités entendues du côté du "los endos" de Genesis, et guitare hispanisante comme Steve Howe peut en avoir le secret. On sort ici manifestement du "néo" habituel de Like Wendy. Le deuxième, "back to earth", est langoureux comme un "holidays in eden" de Marillion. Et c’est la surprise de cet album. En effet le morceau suivant "homeland" et ses 12’50 permet à notre homme d’afficher, pour la première fois à ce point, un penchant très marqué pour Marillion, avec également un remarquable travail au niveau des vocaux, c’est à se demander si S.Hogarth rôdait dans le studio ! Musicalement imaginez la rythmique de "grendel" enrobée des claviers de "supper’s ready", avec d’autres clefs évidemment. Ensuite Like Wendy nous amène délicatement vers le meilleur de ses climats habituels.

Avec "flood", je suis assez circonspect. Ces petites mélodies qui parviennent à meubler 8 minutes sans qu’on s’en aperçoive, sont le fond de commerce de Like Wendy, c’est assez facile, stéréotypé et pourtant très plaisant, le lascar sait capturer notre attention et offrir plus qu’il n’y paraît.

"The day remaining" avec ses voix et ses guitares lorgne encore vers Marillion. Très mélodique, une construction et des sonorités imparables, c’est un grand moment. J’oserais dire que Like Wendy explore ici l’espace laissé par Marillion entre les albums "Holidays in eden" et "Brave". "Like forever" avec ses guitares sèches, ses violons (synth) conclut gentiment un album qui a le mérite de ne pas répéter ce qui a déjà été gravé par le passé.

Quinze minutes de moins que d’habitude en moyenne, un son nettement meilleur qu’à l’accoutumée, puisse ce nouvel album amener à Like Wendy des auditeurs qui ne le connaîtraient pas encore, quant aux autres, voici un nouveau visage bien attrayant.

Bruno Cassan




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0421 seconde(s)