Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Logo : Zeinotes (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°46)

(423 mots dans ce texte )  -   lu : 81 Fois     Page Spéciale pour impression

Le premier morceau du CD ayant pour titre "un nouveau phénomène", j'aurais pu écrire, pour faire un bon mot, que Logo était le nouveau phénomène musical, hélas... Ç'aurait vraiment été trop et même François (compositeur, chanteur), Jean-Luc (saxophone), et Philippe (multi-instrumentiste) n'y auraient pas cru. Car ils savent fort bien que "Zeinotes" (ça veut dire quoi ?) est leur première production et qu'il a tous les défauts d'une ?... première production, bravo ! C'est plus que frais c'est pratiquement froid. C'est gentil ; à la limite du gentillet. C'est varié ; à la limite de la "variétoche" (variété mal ficelée voir "Mal"). Et les textes, ma parole ! sont tout de même bien naïfs, au mieux ; et complètement stériles, au pire. Les phrases, ou les mots, riment certes, mais c'est bien là tout ce qu'ils (elles) font : Porte de verre / Une idée obscène / Issue fatale / Serpent de mer / Et les âmes en peine / Capitale. C'est le refrain entier de "statue de pierre". Mais n'est-ce pas normal et logique finalement, que tout cela soit un tantinet bancal, étant donné -je le répète- qu'il s'agit-là d'un premier CD ? ! (écoutez le premier album de Mona Lisa, et vous comprendrez ce que je veux dire...) Le son est trop petit et trop léché, lorsque les Logo veulent sonner rock'n'roll ("état de fièvre", et "mur de cristal", le meilleur morceau : il s'insinue très vite dans vos neurones, c'est bon signe.) Il est clair que la direction musicale n'est pas encore définie. On aborde à peu près tous les genres, tous les styles, mais on les aborde seulement. "Zei notes" ne peut décemment pas intéresser les amateurs de chansons françaises, ni ceux de la grande variété, et encore moins ceux du rock ou du prog-rock. Pratiquement aucune surprise pour accrocher l'oreille, (sauf dans "mur de cristal" mais quel dommage que ce soit le dernier titre de l'album !) les idées sont bien pauvres et les arrangements sont comme un électrocardiogramme plat. (..) Voici les hordes de l'ennui / Formées aux portes de l'ennui (...) Ce n'est pas moi qui le dis. Bien que les Logo viennent de Bordeaux, je ne peux pas leur mettre vin sur vingt (!)... Tiens! la voix de François Gallice me fait penser à celle de William Sheller, dans "statue de pierre". Comme quoi, tout n'est pas complètement négatif quand même... Bon, la bonne volonté est là, ça se sent ; alors rendez-vous au 2ème CD. Ok?

Francis"Zif"Poulet




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0288 seconde(s)