Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Masal : Galgal (2010 - cd - parue dans le Koid9 n°74)

(326 mots dans ce texte )  -   lu : 89 Fois     Page Spéciale pour impression

Masal_Galgal.jpg

Voila une drôle d?histoire que celle de Masal, groupe français créé dans les années 70 qui s?est produit en concert en compagnie de Gong, Magma ou Soft Machine. Aux débuts des années 80, Masal n?avait pas encore eu le temps d?enregistrer un album. Jean Paul Prat, son leader-batteur et compositeur, entreprit donc de réaliser un album solo intitulé "Masal" en 1982, délivrant une suite de 42 minutes de musique ambitieuse teintée de jazz rock symphonique très en vogue durant les années 70 et jouée par 14 musiciens. La réédition digitale produite par Musea en 1995 est additionnée de 4 morceaux bonus enregistrés plus récemment dont la nature n?est pas sans rappeler les compositions actuelles. Ces dernières, donc, sont au nombre de 6 et la plus longue approche du Ĺ’ d?heure. On note dès les premiers instants d?écoute la mise en place quasi parfaite de l?ensemble. C?est à la fois le jeu de batterie particulièrement bien réglé de Jean Prat, fils de Jean Paul et aussi producteur de "Galgal", et le savant jeu d?accords de piano joué par le compositeur lui-même qui marquent aussitôt l?esprit. En termes de claviers, on n?entendra pratiquement pas autre chose que le son envoutant du piano qui ne sera pas sans rappeler les incantations Magmaiennes ou les délicatesses Debussyennes. Les instruments traditionnellement solistes que sont la guitare et les saxophones viennent juste s'ajouter à la palette instrumentale, au service d?une vraie musique de groupe homogène. On attend de voir si ces derniers donneraient plus de la voix en concert. En attendant, reconnaissons la qualité incontestable des compositions de "Galgal". Celles-ci s?illustrent aussi par la simplicité des thèmes et la complexité des arrangements. Au final, "Galgal" n?est certes pas un album révolutionnaire mais son écoute offre de très bons moments de plaisir voire d?ouverture spirituelle. Pour mieux comprendre, lisez l'interview que Jean Paul Prat a bien voulu m?accorder.

Patrick Robinet




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.1557 seconde(s)